Connaître La commune

    ×

    Avertissement

    JFTP: :connect : impossible de se connecter à l'hôte ' ftp.koniakary.ml ' sur le port ' 21 '

    Histoire de la commune

    Le terme Koniakary tire son origine du nom de sa première habitanta Kouniékara, femme soninké lingotière. Capitale du Diombougou, carrefour de brassage et d’échange, Koniakary fut fondée par un Soninké rejoint ensuite par un chasseur du nom de Demba Séga DIALLO venu de Tomora en 1743 où il bâti le Royaume du Khasso vers 1750. Après une longue succession de père en fils par les fondateurs du village, le royaume fut conquis en 1800 par les Bambaras Massassis descendants de Moussokorobo venus du Kaarta. Sékou Oumar TALL, roi porteur de la Guerre sainte en Afrique subsaharienne, conquit le royaume en 1854. Il y construisit un Tata, fort défensif pour contrer les troupes coloniales du colonel Archinard et une mosquée pour la prière en 1855. Le gouvernorat de la ville est assumé successivement par Thierno Djiby BANE (1854-1859) et Thierno Moussa BANE (28 juillet 1859-1871) puis par Bassirou Saykou TALL avant la défaite définitive devant les troupes coloniales d’Archinard qui porta Yamadou DIALLO au pouvoir en 1890. A la mort de Guessé Sidi en 1905, le Khasso fut divisé en deux provinces : celle de Koniakary sous les ordres du chef Sambala, ancien chef de Médine, et celle de Khasso. L’histoire a fait de cette zone, une aire de cohabitation entre trois ethnies : les Peuls, les Bambaras et les Khassonkés.
    La première administration fut le canton, pendant la colonisation, que Demba Sadio administra pendant 26 ans.
    Le 19 Octobre 1958, les cantons furent dissous et on procéda à la création de l’arrondissement de Ségala dont faisait partie Koniakary, avec 69 autres villages.
    Après la proclamation de l’indépendance, le pouvoir décisionnaire était concentré au niveau de l’Etat et passait par les chefs d’arrondissements. De 1960 à 1970, les initiatives de développement étaient entreprises par l’Etat uniquement. Il faut attendre les années 70 pour que la population koniakaroise s’organise et mène des actions ponctuelles de développement (première maternité du Cercle de Kayes en zone rurale en 72, construction du dispensaire en 74 et de la grande mosquée en 80), basées sur une cohésion et une entente forte entre les différentes couches sociales et ethniques du village
    A partir de 1989, une importante dynamique associative se structure sur le territoire et parmi la diaspora, permettant la réalisation de plusieurs projets de développement.
    En 1999, avec l’avènement de la décentralisation, Koniakary est érigée en commune urbaine.

    © 2017 Koniakary.ml | Site Officiel | Tous droits reservés | Mentions légales | réalisé par ◰ ◱ ◲ ◳.